L'élève dyslexique en classe ordinaire : de la différence à la différenciation

Description

Le congrès de l'AQPF 2013, sous le thème Délier la langue, du 20 au 22 novembre 2013

21-22 novembre 2013
Hôtel Fairmont Le Reine Élizabeth
Montréal, Québec

L'élève dyslexique en classe ordinaire : de la différence à la différenciation

La visée de la réussite du plus grand nombre repose sur la pratique d'une pédagogie différenciée qui tienne compte des capacités et des besoins des élèves. Dans le cas de la dyslexie, le défi est d'autant plus grand que ce trouble d'apprentissage affecte tant la lecture que l'écriture, lesquelles sont des compétences essentielles à tous les apprentissages scolaires. Comment alors aider l'élève dyslexique à réussir sur le plan scolaire ? Est-ce possible, voire réaliste, dans le contexte de la classe ordinaire ?



Dans le cadre de cette présentation, les principaux marqueurs neurologiques et cognitifs de la dyslexie, de même que les manifestations en lecture et en écriture qui caractérisent ce trouble d'apprentissage seront exposés. Des pistes d'intervention en classe visant soit à favoriser le transfert, soit à réduire la charge cognitive des élèves dyslexiques seront également présentées. Finalement, les enjeux relatifs à l'identification de la dyslexie en contexte scolaire et de la collaboration entre l'enseignant titulaire de la classe et les professionnels des services complémentaires, en particulier l'orthopédagogue, seront abordés.

Date : mardi 19 novembre
Heure : de 09:00 à 12:00
Lieu
Saint-Maurice/Saint-Charles
Line
Laplante
Line Laplante a une formation initiale en orthopédagogie et détient un doctorat en éducation portant sur la dyslexie développementale. Elle a développé une démarche d’évaluation des difficultés d’apprentissage de la lecture et d’écriture qui a été diffusée auprès des orthopédagogues du Québec. Elle a également développé et validé des programmes d’intervention visant les difficultés spécifiques d’apprentissage de la lecture et de l’écriture.