Conférence 1 - Le processus d'écriture : la révision. Enseigner à écrire et à réviser ou l'art de jongler démocratisé. (tous)

Description

Congrès de l'AQPF 2014, sous le thème, Le français, voie de communication

14-17 octobre 2014
Delta Sherbrooke, hôtel et centre des congrès
Sherbrooke, Québec

Conférence 1 - Le processus d'écriture : la révision. Enseigner à écrire et à réviser ou l'art de jongler démocratisé. (tous)

Chez une majorité d'enseignants, savoir écrire consiste avant tout à maitriser les règles de la langue1. Cette représentation a un impact sur l'enseignement de l'écriture, où les aspects strictement normés de la langue sont étudiés séparément, ce qui ne permet pas de comprendre comment les gérer en synchronie au moment de l'écriture. Combien d'élèves parviennent à faire les accords correctement dans les exercices, mais pas dans leurs textes? Allons plus loin. Certains élèves, qui font généralement peu d'erreurs d'orthographe dans leurs textes, recommencent à en faire lorsqu'ils sont confrontés à la production d'un genre nouveau ou lorsqu'ils doivent employer un registre soutenu, avec des constructions syntaxiques nouvelles et un vocabulaire moins usité. Doit-on considérer alors qu'ils ne savent plus écrire? Comment expliquer qu'ils « régressent »? Comment les aider à surmonter leurs difficultés?


Notre présentation s'attachera à répondre à ces interrogations - et, qui sait, à d'autres encore - en présentant le processus scriptural dans toute sa complexité, tout en mettant l'accent sur la révision. Nous nous baserons sur une recherche de maîtrise dans laquelle nous effectuions la synthèse des connaissances sur l'écriture en didactique du français (Paradis, 2012). Nous exposerons d'abord la théorie capacitaire et ses débouchés didactiques, pour ensuite voir la place prise par la lecture dans l'écriture et la révision. Nous donnerons enfin des pistes pour améliorer l'enseignement de l'écriture, notamment par le biais de stratégies expertes et d'obstacles à la révision.

PARADIS, H. (2012). Synthèse des connaissances en didactique du français sur l'écriture et le processus scriptural, Mémoire présenté à la Faculté des études supérieures pour l'obtention du grade de M.A. en didactique, Université Laval.

1 Selon la recherche État des lieux sur l'enseignement du français, 82,3 % d'entre eux considèrent que maitriser la langue est plus important que se faire comprendre lorsqu'on écrit.

Date : mardi 14 octobre
Heure : de 09:00 à 10:20
Lieu
Lac Memphrémagog
Hélène
Paradis
Hélène Paradis enseigne le français et le journalisme au Collège Saint-Charles-Garnier à Québec depuis 2008. Elle a complété en 2012 une maitrise en didactique du français sur le processus scriptural, pour lequel s'est vu décerner une mention au Tableau d'honneur de la Faculté des études supérieures de l'Université Laval. Elle a en outre produit une série d'articles pour la revue Correspondance sur la planification, la mise en texte, la révision et la réécriture. Elle collabore toujours avec sa directrice de maitrise, Suzanne-G. Chartrand.