551 - Les mots partenaires : pistes pour travailler les cooccurrences en classe - 3e cycle du primaire - Secondaire - Collégial

Vendredi 13 novembre 2015 de 9:15 à 12:15
Description

Congrès de l'AQPF 2015, sous le thème, Enseigner le français : entre l'ancre et la déferlante

11-13 novembre 2015

Québec, Québec

551 - Les mots partenaires : pistes pour travailler les cooccurrences en classe - 3e cycle du primaire - Secondaire - Collégial
« Désir ardent », « somme astronomique », « aide précieuse », « remarque désobligeante »… Les mots qui constituent ces paires semblent faits pour aller ensemble : ce sont des cooccurrences. La connaissance des cooccurrences fait partie des connaissances lexicales associées à la maitrise des mots. Lorsqu'on apprend un mot nouveau, on a avantage à savoir qui il fréquente! Or, la notion de cooccurrence est une notion lexicale peu connue, et les enseignants en ont souvent une connaissance intuitive sans pour autant savoir comment l'expliquer à leurs élèves. Que répondre à un élève qui nous demande pourquoi on « fait un choix », mais on « prend une décision », et non le contraire? Comment justifier qu'auprès du nom « grippe », les adjectifs « bon » et « mauvais » ont exactement le même sens? Et surtout, comment aider les élèves à améliorer leur écriture en évitant les combinaisons de mots boiteuses comme « demander une question » ou ternes « pleurer fort » (plutôt que « pleurer à chaudes larmes »)? Dans cet atelier, nous découvrirons ce qu'est la cooccurrence, à travers plusieurs activités transposables en classe. Vous serez aussi initiés à différents outils à utiliser en classe pour travailler les cooccurrences et observer les mots dans leur habitat naturel, c'est-à-dire lorsqu'ils sont employés en contexte. Transformons-nous donc en courrier du cœur lexical et aidons les mots à trouver leurs partenaires!
Date de à Lieu
vendredi 13 novembre 09:15 12:15
Lieu
Cellier
M.
Dominic Anctil
Dominic Anctil est professeur au département de didactique de l'Université de Montréal. Sa thèse de doctorat portait sur l'erreur lexicale en production écrite et son traitement par les enseignants lors de la correction. Il a proposé une définition fine de l'erreur lexicale ainsi qu'une typologie des erreurs de vocabulaire des élèves du secondaire. Ses recherches présentes portent sur les pratiques d'enseignement du lexique au primaire et sur la construction du sens lors de séances de lecture interactive à la maternelle. Sa participation à une recherche collaborative sur l'enseignement du concept de phrase au primaire l'a aussi amené à s'intéresser davantage aux interactions vocabulaire-grammaire et à la place de la sémantique du verbe dans l'analyse syntaxique.
Mme
Ophélie Tremblay
Ophélie Tremblay est professeure au département de didactique des langues de l'UQAM. Elle œuvre depuis plus de 10 ans en didactique du français, plus particulièrement dans le domaine de l'enseignement et de l'apprentissage du vocabulaire. Ses travaux de recherche actuels portent sur les usages du dictionnaire électronique en classe, sur les démarches d'enseignement qui favorisent le développement de la conscience lexicale (un rapport à la fois affectif et cognitif envers le monde des mots) et sur les interactions entre vocabulaire courant et vocabulaire mathématique. Elle s'intéresse également à la place de la créativité dans le processus d'écriture et à l'impact des cercles d'auteurs sur la motivation à écrire des élèves, tant au primaire qu'au secondaire.