303 - P1,P2,P3_P1, P2, P3_Comment favoriser l'interdisciplinarité en français au primaire ? Un exemple en univers social

Jeudi 9 novembre 2017 de 13:15 à 14:30
Axe
Développement professionnel
Description
Le Programme de formation de l’école québécoise pour l’éducation préscolaire et l’enseignement primaire poursuit l’objectif d’amener les enseignants à favoriser des « apprentissage[s] adapté[s] à la réalité des jeunes » (ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, 2006, p. V). Selon le Groupe de travail sur la réforme du curriculum (1997), l’une des pistes pour y parvenir consiste à « considérer les possibilités d’interdisciplinarité » (p. 20). Cette attention particulière accordée à l'interdisciplinarité n'est pas étrangère au fait que le monde contemporain gagne en complexité. Les élèves se voient ainsi obligés, plus que jamais, à tisser des liens entre les connaissances segmentées qu'ils acquièrent dans le cadre scolaire, et ce, afin de mieux comprendre le monde dans lequel ils vivent. Seulement, étant donné la complexité que l'on semble conférer à l'élaboration et au pilotage d'approches interdisciplinaires, il peut sembler difficile pour des enseignants du primaire de favoriser de telles approches pour l'enseignement du français. Pourtant, diverses pistes d'action plutôt simples à réaliser en classe sont possibles. Nous présentons, dans cet atelier, certaines de ces pistes d'action. Plus encore, nous donnons des exemples concrets mettant en relation les disciplines du français et de l'univers social.
Lieu
Centrexpo Cogéco - 2e étage : VIP-1
Nombre de places
27
Animatrice
Katryne
Ouellet
Katryne Ouellet est titulaire d’un baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire. Elle poursuit actuellement une maitrise en didactique de l’univers social à l'Université du Québec à Trois-Rivières. Ses intérêts de recherche touchent notamment l’enseignement de l’univers social au primaire par l’entremise des milieux non formels de l’éducation, l’enseignement au primaire en contexte de pédagogie active ainsi que l’inclusion scolaire.
Coanimatrice
Marilyne
Boisvert
Marilyne Boisvert détient un baccalauréat en études françaises ainsi qu'une maitrise en enseignement du français. Elle poursuit à l'heure qu'il est une maitrise en didactique de la grammaire à l'Université du Québec à Trois-Rivières. Ses intérêts de recherche touchent notamment les pratiques d'enseignement grammatical, l'apprentissage de l'écriture en milieux défavorisés ainsi que l'inclusion scolaire en contexte de diversité ethnoculturelle.