Conférence 1: La rétroaction comme outil pour favoriser l’apprentissage et le développement du cerveau des élèves

Axe
Description
L’une des caractéristiques les plus exceptionnelles de notre cerveau est de pouvoir changer ses connexions neuronales pour apprendre et s’adapter. Dans ce complexe processus de changement cérébral, la rétroaction joue un rôle déterminant, car elle provoque dans le cerveau des réactions qui peuvent favoriser (ou non) la construction et la consolidation de connexions neuronales essentielles à l'apprentissage. Dans cette conférence, nous verrons les effets de la rétroaction sur le cerveau à différents âges et l’importance de mettre en place un environnement de classe dans lequel les rétroactions sont fréquentes, précises et présentées au moment le plus optimal.
Animateur
Steve
Masson
Après avoir enseigné au primaire et au secondaire pendant cinq années, Steve Masson a réalisé l’une des premières thèses de doctorat en éducation présentant des données d’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle. Depuis 2012, il est professeur à la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) et directeur du Laboratoire de recherche en neuroéducation (LRN). À l'aide de l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle, il étudie les mécanismes cérébraux liés aux apprentissages scolaires et à l'enseignement. Il s'intéresse particulièrement aux effets des pratiques d’enseignement sur le cerveau et au rôle des neurosciences dans le choix de stratégies d’enseignement efficaces.