Table ronde : Conciliation évaluation/régulation : mariage heureux ou divorce garanti?

Axe
Description
On ne peut, dans les classes de français, faire fi de la place qu’occupe l’évaluation sommative lorsque vient le temps de réfléchir à l’importance de la régulation dans les apprentissages des élèves. En lecture, en écriture ou en communication orale, les rétroactions que reçoivent les élèves se limitent trop souvent aux commentaires et aux résultats dans leurs travaux et examens. Or, les évaluations sommatives dessinent le plus souvent la planification des enseignants, en raison du poids immense des tests locaux et nationaux dans la réussite des élèves. Comment peut-on concilier ces impératifs évaluatifs avec la nécessité de fournir une rétraction précise et fréquente aux élèves ? Comment cette rétroaction incluse dans les évaluations sommatives pourrait-elle favoriser les apprentissages ? Les trois panélistes qui participeront à cette table ronde porteront un regard critique sur ces questions, éclairés par leur longue expérience dans l’enseignement et l’évaluation du français à l’école.
Animatrice
Cathy
Boudreau
Coanimateur
Sylvain
Bilodeau
Conseiller pédagogique en français et en univers social au secondaire à la commission scolaire des Découvreurs
Candidat au doctorat en didactique du français – Université Laval

Titulaire d’un baccalauréat en enseignement du français et de l’histoire au secondaire ainsi que d’une maitrise en didactique du français, il a enseigné quelques années au secondaire avant de choisir, en 2008, la profession de conseiller pédagogique. De 2013 à 2018, il a œuvré à titre de professionnel en prêt de service à la direction de la formation générale des jeunes du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Ses études doctorales portent sur la constitution et l’évolution des croyances des futurs et nouveaux enseignants de français sur l’évaluation de la compétence à écrire.
Coanimatrice
Isabelle
Nizet
Professeure agrégée de l’Université de Sherbrooke est responsable de la formation en évaluation des apprentissages auprès des futurs enseignants du secondaire et auprès d’enseignants en exercice. Ses travaux de recherche portent sur la construction de savoirs professionnels en évaluation dans le cadre de l’enseignement général, de l’enseignement universitaire et de la formation des adultes au Québec et en Europe. Elle a contribué à la formation initiale et continue en évaluation des apprentissages de très nombreux enseignants dans le cadre de l’implantation des programmes par compétences.
Coanimatrice
Lise
Ouellet
Après avoir été conseillère pédagogique de français pendant quelques années, Lise Ouellet a mené la majeure partie de sa carrière au ministère de l’Éducation du Québec. Pendant plus de 20 ans, elle a supervisé la conception d’épreuves de français au primaire et au secondaire, puis, en 2000, elle a été nommée responsable des programmes de français, langue d’enseignement, au primaire et au secondaire, jusqu’à sa retraite du gouvernement en 2014. Dans ces dernières fonctions, elle a coordonné, entre autres, la conception du site Livres ouverts, la mise en application du Plan d’action sur la lecture à l’école, la rédaction des programmes de français du primaire et secondaire et la formation des conseillères et conseillers pédagogiques de français.