Articles et contenu pédagogique

Le développement des compétences langagières orales et surtout écrites constitue la principale finalité accordée à l’enseignement de la grammaire à l’école. Toutefois, le cloisonnement de l’enseignement de la grammaire qui se perpétue depuis des années dans les pratiques ne garantirait pas ou très peu que les connaissances apprises dans la leçon de grammaire, par exemple, permettent de développer des compétences en lecture, en écriture et en communication orale. En effet, la discipline français a longtemps été caractérisée par le cloisonnement de ses composantes : en classe, on fait de la lecture, de l’écriture, de la grammaire ou de la communication orale.

Marie-Andrée Lord, Professeure de didactique du français à l’Université Laval