Colloque - Quelle littérature québécoise pour quelle formation ?

Colloque - AQPF-UNEQ-AIRDF

Documents :
Affiche - colloque AQPF-UNEQ-AIRDF
Programme colloque AQPF - UNEQ -AIRDF


Depuis le programme de 1995 au secondaire, le MELS a décidé de quantifier le nombre d'oeuvres de la littérature québécoise que devraient lire les élèves. Il s'est toutefois refusé à définir le corpus des oeuvres qui devraient être lues, laissant les enseignants, les commissions scolaires et les éditeurs décider des auteurs et des textes à privilégier. Or, les oeuvres enseignées varient énormément (Dezutter, 2007), personne ne s'entendant sur une liste d'incontournables, malgré quelques tentatives de propositions (La culture en classe de français de l'AQPF; le site Livres ouverts du MELS; les diverses anthologies publiées pour le collégial). Ces ouvrages n'ont manifestement pas réussi à imposer certains incontournables en littérature québécoise.


Pour réfléchir aux enjeux et aux modalités de l'enseignement de la littérature québécoise, plusieurs spécialistes développent des points de vue et des approches complémentaires souvent fort éclairantes. Toutefois, rarement les chercheurs en littérature, les didacticiens du français, les auteurs, les enseignants, les professionnels du ministère de l'Éducation et les bibliothécaires ne s'assoient autour d'une même table pour construire collectivement des pistes de réflexion et d'action au sujet de l'enseignement de la littérature québécoise, et ce, à tous les ordres d'enseignement. C'est précisément ce que se propose de faire ce colloque organisé par l'AQPF, l'AIRDF et l'UNEQ : regrouper des experts qui partagent un intérêt commun, la littérature québécoise, mais qui s'inscrivent dans des secteurs d'activités ou des disciplines de recherche posant des regards différents sur ce même objet. Or ces regards se complètent, les questions des uns étant souvent complémentaires à celles des autres.


Ce colloque vise ainsi à regrouper différents intervenants du monde de l'éducation, de la création littéraire, des études littéraires et des bibliothèques pour discuter de la place et du choix des textes littéraires dans l'enseignement du français au Québec. Au cours de deux journées de colloque, nous rassemblerons des experts et des professionnels issus de tous ces domaines pour explorer les questions suivantes : Pourquoi enseigner la littérature québécoise au primaire, au secondaire et au collégial? Quels livres et quels auteurs québécois sont mis à l'étude dans les classes québécoises? Quel corpus d'oeuvres proposer aux enseignants; selon quels critères ? Quelles activités pédagogiques pourraient être mises en oeuvre dans les classes pour favoriser l'enseignement et l'appropriation de la littérature québécoise ? Y a-t-il des initiatives qui assureraient une présence solide de la littérature québécoise dans les classes? Quel pourrait être l'apport des bibliothèques scolaires dans cet enseignement ? Comment les auteurs perçoivent la place et le rôle de la littérature québécoise dans les classes?

 

Cette rencontre se veut à la fois théorique et praxéologique. Théorique parce qu'il permettra de définir l'univers des oeuvres que recouvre l'expression « littérature québécoise », ainsi que son apport à la société québécoise, aux enfants et aux jeunes adultes qui doivent suivre des cours de littérature québécoise à l'école. Praxéologique, parce que nous aurons à coeur de proposer des pistes d'action concrètes pour les enseignants, leurs formateurs, les professionnels du MELS, afin de clarifier la façon dont peut se déployer, dans l'enseignement obligatoire, la lecture d'oeuvres québécoises. Ainsi, comme tous les jeunes québécois francophones, de 6 à 18 ans, doivent lire des oeuvres québécoises, il nous semble hautement pertinent de mieux définir cet objet et son utilisation en classe de français afin de faciliter son appropriation par les élèves.

 

Le colloque s'étendra sur deux jours. Chaque présentateur disposera de 20-25 minutes pour sa communication. Chacune des demi-journées organisées autour d'un thème précis se terminera par une table ronde d'environ 60 min à laquelle participeront les personnes qui auront présenté au cours cette période. Le but poursuivi par ces tables-rondes est très clair : provoquer des échanges entre des experts d'horizons variés qui s'intéressent tous au même objet : la littérature québécoise.

 

La première journée commencera avec des présentations qui verront à définir la littérature québécoise, ses pourtours, sa pertinence sociale, afin de mettre la table pour les échanges à venir. Au cours de la deuxième demi-journée, des écrivains enseignants ou fortement impliqués dans les écoles exposeront le point de vue des créateurs quant à la spécificité et à l'intérêt de la littérature québécoise. La troisième demi-journée regroupera des enseignants, des conseillers pédagogiques, des bibliothécaires et des didacticiens du français qui présenteront quelques pistes d'exploitation des oeuvres québécoises en classe, et ce, à tous les ordres d'enseignement. Ce sera alors l'occasion de discuter des corpus à enseigner. Pour clore ce colloque, quatre spécialistes viendront présenter leur synthèse des échanges tenus au cours des trois premières demi-journées, afin de tracer des lignes de convergence à travers toutes les propositions théoriques et pratiques entendues. À terme, ce colloque débouchera sur des actions sociales et des publications destinées au monde de l'éducation, qui rassembleront les propositions des différents experts invités.

Date : 12-13 mai 2014

Lieu : Maison des écrivains de l'UNEQ
3492, avenue Laval
Montréal, Québec

 

Ateliers et conférences
La littérature comme champ d'étude ou pourquoi enseigner la littérature québécoise et quels corpus enseigner ?
La littérature québécoise comme champ d'étude ou pourquoi enseigner la littérature québécoise et quels corpus enseigner?
Qu'est-ce qui se fait en classe ou comment enseigne-t-on la littérature québécoise et avec quelles œuvres?
Convergences, divergences, perspectives, actions?

Événements
Diner du 12 mai 2014 (inclus avec l'inscription)
Cocktail, offert par l'AQPF - l'UNEQ et l'AIRDF (inclus dans l'inscription)
Diner du 13 mai 2014 (inclus avec l'inscription)