Prix littéraires des enseignants AQPF-ANEL 2009

Le prix littéraire des enseignants AQPF-ANEL existe depuis 2008. Il comprend quatre catégories : littérature jeunesse, poésie, nouvelle et roman.

Liens utiles :
Association nationale des éditeurs de livres (ANEL)
Les Éditions de la courte échelle
Les Éditions Pierre Tyssere
Les Éditions XYZ

 

Prix littéraires des enseignants AQPF-ANEL

Une des recommandations de l’AQPF au regard de la réforme des programmes a été que 50 % des œuvres lues au primaire et au secondaire par les élèves québécois soient des œuvres publiées au Québec. Dans le souci de bien remplir cette mission, l’AQPF en collaboration avec l’ANEL, l’Association nationale des éditeurs de livres, a créé en 2008 les Prix littéraires des enseignants AQPF-ANEL.

Les effets recherchés par la création de ces Prix sont de stimuler l’intérêt des enseignants pour les œuvres littéraires produites au Québec et, conséquemment, de les faire connaître et apprécier par leurs élèves.

Quatre prix seront remis chaque année à un écrivain ou une écrivaine qui aura publié une œuvre  de qualité dans l’une des catégories suivantes : littérature jeunesse, poésie, nouvelle et roman.

Le processus de sélection est pris en charge par la vice-présidente à la pédagogie de l’AQPF, Mme Lise Maisonneuve, responsable de l’organisation de ce concours. Elle s’assure de mettre en place quatre comités de lecture, un par catégorie. Cette année, les comités ont été formés lors des ateliers de littérature qui se sont tenus à Duchesnay les 2 et 3 mai 2009.

Chaque membre des comités de lecture (3 à 4 membres par comité) devra remplir pour chacun des livres lus une fiche d'appréciation. Ces fiches serviront au jury de sélection qui déterminera les lauréats.

Un membre de l’ANEL participera aux délibérations du jury qui attribuera les prix à partir des recommandations des comités de lecture. Les autres membres du jury, ayant fait partie des comités de lecture, sont désignés par l'AQPF.

Au mois de mars, l’ANEL fera parvenir à l’AQPF, un certain nombre de livres, 4 titres au moins par catégorie, et chacun d’entre eux en 4 exemplaires. Ce sont les éditeurs qui proposent les titres en choisissant des oeuvres qui leur semblent intéressantes pour des jeunes de 10 à 18 ans. L’ANEL et l’AQPF s’assureront que les livres soumis correspondent aux critères établis par les responsables du concours.

Compte tenu que ces œuvres seront lues par les jeunes dans nos écoles, les critères de sélection sont les suivants :

  1. L'intérêt du thème pour les élèves
  2. L'intérêt sur le plan culturel, sa richesse sur le plan du contenu
  3. La qualité du texte et s'il y a lieu des illustrations
  4. Les valeurs véhiculées
  5. La présentation matérielle

 

Les prix sont remis chaque année dans le cadre du congrès de l’AQPF. Chacun des auteurs lauréats a reçu en 2009 une bourse de 1000 $ de l’AQPF, alors que chacun des éditeurs concernés a obtenu un crédit de 500 $ de Marquis Imprimeur. Les œuvres primées ainsi que leurs auteurs seront présentés dans les Cahiers de l’AQPF de la revue Québec français.

 
 

Le grosse tomate qui loucheLa grosse tomate qui louche

Une jeune anorexique souffrant de strabisme, de taxage et qui est évidemment rejetée par ses pairs tente de faire son chemin à travers ces différentes difficultés. Comment elle va-t-elle réussir à trouver un sens à sa vie ? Son journal intime, appelé Georges, va l’aider, car il n'y a aucune raison pour que chacun ne soit pas heureux, peu importe son apparence.


 

Lauréat du prix catégorie Littérature pour la jeunesse

Céline GagnonCécile Gagnon

Cécile Gagnon est une pionnière de la littérature québécoise pour la jeunesse. Son itinéraire s’échelonne sur plus de quarante ans. Auteure d'une centaine de romans, documentaires, contes pour tous les âges et pièces de théâtre, elle a publié dans de nombreuses maisons d'édition au Québec, aux États-Unis, en Belgique, en France et en Suisse. Elle est aussi illustratrice et traductrice.

Figure importante de la littérature, elle défend âprement le milieu de la création, la promotion des artistes et les conditions dans lesquelles ils exercent leur art. Elle participe ainsi à la fondation d'organismes voués à promouvoir la littérature québécoise pour la jeunesse, dont Communication-Jeunesse. Elle fonde aussi l'Association des écrivains québécois pour la jeunesse (AEQJ). C'est d'ailleurs pour souligner son apport au milieu qu'un prix littéraire accordé à la première œuvre d'un auteur ou d’une auteure porte son nom.

Son roman Châteaux de sable, dans la collection Conquêtes, a été finaliste au Prix du Gouverneur général et a remporté le Prix d’excellence de l’Association des consommateurs du Québec (1990).

Le goût des couleurs

Québec, 2008. Mariel sait que dans ses veines coule le sang des Indiens mayasLe goût des couleurs
et qu’elle a été adoptée.Mais elle n’y pense pas trop, et se considère comme
une Québécoise bien intégrée dans une famille aimante.Pourtant,à l’école, elle essuie régulièrement des remarques blessantes sur sa petite taille ou sur sa tignasse noire. Alors, au lieu de se quereller avec ceux qui la bousculent, elle se
plonge dans ses couleurs et ses dessins. Depuis toujours elle sait tracer des lignes gracieuses sans effort, faire naître des images colorées avec trois fois rien. Ce talent inné semble ancré en elle et ne cesse d’émerveiller les autres
membres de la famille Ruiz et ses amis, qui seraient bien incapables de l'imiter. Ce goût des couleurs, Mariel le tient d’un univers lointain qu’elle va bientôt découvrir au coeur des montagnes du Guatemala…

Les Éditions Pierre Tisseyre

À l’origine appelées Le Cercle du livre de France, sont nées en 1947, ce qui en fait l'une des plus vieilles maisons d’édition au Québec. Leur fondateur, Pierre Tisseyre, voulait publier des auteurs québécois et contribuer au rayonnement de la culture francophone. Les Éditions ont toujours été fidèles à ces deux objectifs par la suite.

La maison publiera d’abord des auteurs qui écrivent pour les adultes. Puis, au cours des années 1980, sous l’impulsion de François Tisseyre, le fils de Pierre, les Éditions développeront un nouveau lectorat en publiant des textes pour la jeunesse. Aujourd’hui, la majorité des titres publiés aux Éditions Pierre Tisseyre sont destinés aux jeunes lecteurs âgés de cinq à dix-sept ans.

« L’édition culturelle ne se justifie que par sa qualité. »


 

 

Lauréat du concours catégorie Poésie

André Roy
Photo : Marie-Hélène Dhenin


André Roy

André Roy a été lauréat de prix littéraires prestigieux. Son œuvre poétique, qui compte plus de vingt-cinq titres, est traduite en albanais, anglais, chinois, espagnol, italien, macédonien, portugais, serbo-croate, slovaque et tchèque.

 

 

Les espions de DieuLes espions de Dieu

Depuis L’accélérateur d’intensité (1987), André Roy a placé la figure du poète au centre de son écriture. Le poète s’y faisait donc le déclencheur d’affects, le précepteur des sensations et des sentiments. Il a ainsi voulu interroger le lecteur, élève et disciple tout à la fois, l’ébranler, le rendre tout autant sensible aux secousses du désir qu’inquiet face au désastre contemporain. On ne sera donc pas surpris qu’André Roy poursuive encore cette démarche dans son nouveau livre Les espions de Dieu. On ne sera pas étonné que ces « espions » soient des écrivains; soit ceux qui comprennent tout.

À l’écoute de l’œuvre de vingt écrivains, le poète tente de comprendre leurs tourments et pourquoi ils furent jetés si violemment dans les tourmentes du XXe siècle. Akhmatova, Artaud, Chalamov, Celan, Gauvreau, Mandelstam, Pasolini, Sachs, Sutzkever sont parmi les écrivains qui hantent Les espions de Dieu. Ils sont pris comme témoins du monde des catastrophes, de l’emprise persécutrice et dominatrice qui a voulu les réduire au silence ou à la folie.

Pour André Roy, Les espions de Dieu ne se veulent ni hommage, ni tombeau, ni exercice d’admiration, mais dialogue pour savoir ce dont est fait notre présent.

Les herbes rouges

Les Herbes rouges ont été fondées en 1968 par Marcel et François Hébert. D’abord spécialisées en poésie, Les Herbes rouges ont élargi leur production au roman, à l’essai et au théâtre.

 

 

 

Lauréat du concours catégorie Nouvelles

Jean-Pierre AprilJean- Pierre April

Originaire de Rivière-du-Loup, J.P. April a étudié cinq ans à Québec, il a enseigné trois ans à Montréal, trente ans au Cégep de Victoriaville, où il a animé de nombreux ateliers d’écriture, et il a donné quelques cours à ’Université du Québec à Rimouski et à Trois-Rivières. April a goûté également au monde de l’édition, en ollaborant de 1980 à 1989 à la revue IMAGINE… consacrée aux littératures de l’imaginaire, genres littéraires où il s’est distingué en écrivant sept livres d’anticipation sociale et plusieurs nouvelles parues dans divers pays. Après dix ans de silence, April est revenu à l’écriture avec un roman plus réaliste, Les Ensauvagés, finaliste au Prix des Cinq Continents de la Francophonie en 2007. XYZ éditeur publie actuellement le onzième livre de J.P. April, La Danse de la fille sans jambes.
 

 

Mon père a tué la TerreMon père a tué la Terre

Jimi est un jeune garçon qui vit à la campagne. Celle des vaches industrielles, à l’heure de la mondialisation et des jeux vidéo. Une vie marquée par une dinde volante, la disparition du centre du monde et la mort violente d’une truie sympathique, son amie Juliette. Un jour, Jimi prend conscience que son père est un extraterrestre. Ou plutôt un écrivain de science-fiction. Quand Jimi lira ses anticipations, il y découvrira l’agonie de l’avenir. La Terre est en péril, de même que la famille de Jimi, menacée par le divorce.

 

XYZ éditeur

Fondée en 1985 par Maurice Soudeyns et Gaëtan Lévesque, la maison XYZ est essentiellement littéraire. Elle est considérée comme l’une des plus prestigieuses au Québec. Chaque année, les auteurs de XYZ éditeur récoltent une quinzaine de nominations (ou plus) à des prix littéraires. C’est le cas encore une fois pour l’année 2008 où nos auteurs ont été vingt fois en nomination à différents prix littéraires (dont cinq lauréats), ce qui est digne de mention si l'on considère que les éditions XYZ publient 35 titres au total pour l’ensemble de sa production.

Par ailleurs, la maison est l’une des principales pépinières de nouveaux auteurs talentueux alors qu’elle continue à attirer des auteurs chevronnés dans ses rangs tels que Yolande Villemaire, Aude, Louise Dupré, André Brochu ou Roch Carrier. Ainsi, aujourd’hui, XYZ éditeur est devenu une maison dont l’équilibre entre les aînés et les jeunes nous paraît exemplaire. Car il faut le dire : nous poursuivons notre mission de faire connaître de nouvelles plumes. De fait, la collection « Romanichels » est constituée de 20 % d’auteurs d’un premier roman dont 57 %, parmi ces nouveaux auteurs, ont été en nomination à l’un ou l’autre des prix littéraires (statistiques pour les années 1990 à 2006) et que 56 % des nominés ont été lauréats.

En terminant, signalons que notre catalogue dépasse aujourd’hui les 550 titres.

 

 

 

Lauréat du concours catégorie Roman

Sylvain Meunier
Photo : Daniel Leblanc


Sylvain Meunier

Sylvain Meunier se consacre maintenant à ses projets d’écriture, après avoir enseigné pendant trente ans. Il a écrit de nombreux romans pour les jeunes et pour les adultes, dont la passionnante trilogie Lovelie D’Haïti. À trois reprises, il a été finaliste au Prix du Gouverneur général du Canada. En 2008, son polar L’homme qui détestait le golf lui a permis d’être en nomination au Prix Arthur-Ellis et de remporterle Prix Saint-Pacôme du roman policier.

 

 

L'homme qui détestait le golf

L’été est à son zénith et le soleil du mois d’août darde ses plus chauds rayons. Les journées coulent L'homme qui détestait le golfpaisiblement au gré du doux déhanchement des festivalières en robes légères. C’est alors qu’une bombe sème la panique chez les vacanciers. Un golfeur meurt, décapité par une balle bourrée de nitroglycérine. Comme d’autres, trouvées ça et là sur le terrain, la balle explosive portait la signature de Jean Chrétien… Au moment où le sergent-détective Drummond met enfin le doigt dans la faille, les événements prennent un tournant inattendu…

La courte échelle

Depuis 30 ans, la courte échelle offre à ses lecteurs de tout âge le meilleur de la littérature d’ici et d’ailleurs. Comptant plus de 650 titres à son catalogue, traduits en plus de 20 langues, la courte échelle s’est positionnée comme un chef de file de la littérature jeunesse francophone dans le monde.

 

 

Un exemp­lai­re gra­tuit des li­vres pri­més aux Prix lit­té­rai­res des en­sei­gnants AQPF-ANEL

Les lauréats des Prix littéraires des enseignants AQPF-ANEL, créés conjointement par l’Association québécoise des professeurs de français (AQPF) et l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL), ont été annoncés au congrès de l’AQPF à Québec en novembre. Un exemplaire gratuit sera remis aux enseignants qui en feront la demande avant le 24 juin 2010. Pour se les procurer, veuillez lire le communiqué suivant : 

Ces prix qui, pour une 2e année, récompensent un auteur et son éditeur, visent à promouvoir la littérature québécoise et canadienne de langue française auprès des enseignants de français du Québec, à stimuler leur intérêt pour ces œuvres et à les faire connaître et apprécier par leurs élèves. Suzanne Richard, présidente de l’AQPF, Gilles Herman, vice-président section littéraire de l’ANEL et Pierre Fréchette, vice président aux opérations chez Marquis Imprimeur, ont annoncé les lauréats

Catégorie poésie : André Roy, Les espions de DieuLes herbes rouges
Catégorie nouvelle littéraire : J. P. April, Mon père a tué la terre XYZ éditeur
Catégorie roman : Sylvain Meunier, L’homme qui détestait le golfla courte échelle
Catégorie littérature pour la jeunesse : Cécile Gagnon, Le goût des couleurs – Éditions Pierre Tisseyre

Les éditeurs lauréats se sont engagés à remettre gratuitement un exemplaire du livre primé de leur auteur aux enseignants qui en feront la demande et qui désirent le faire découvrir à leurs élèves.

Pour commander un exemplaire:
La courte échelle: info@courteechelle.com
Les herbes rouges: lesherbesrouges@sympatico.ca
Éditions Pierre Tisseyre: info@edtisseyre.ca
XYZ: kathryn.taylor@editionsxyz.com

« L’ANEL est fière de sa collaboration avec l’AQPF car ces prix font découvrir aux jeunes lecteurs des œuvres de qualité et leur font connaître des auteurs qui sauront les toucher», a déclaré Gilles Herman lors de la remise. Suzanne Richard a ajouté que «cette collaboration était à poursuivre parce qu’elle est une occasion de faire connaitre et de promouvoir la littérature d’ici auprès des jeunes.»

Les auteurs lauréats reçoivent une bourse de 1 000 $ offerte par l’AQPF tandis que les éditeurs de ces livres reçoivent un crédit de 500  $ de Marquis Imprimeur. Le lauréat en poésie sera invité au Festival International de la Poésie de Trois-Rivières en octobre 2010 et les œuvres primées, leurs auteurs et les maisons d’édition seront présentés dans la revue Québec français.

 

Étaient admissibles les livres édités entre le 1er janvier et le 31 décembre 2008 par des éditeurs membres de l’ANEL. Un comité de sélection, composé d’enseignants de français membres de l’AQPF, a choisi les œuvres selon les critères suivants :
accessibilité et lisibilité, thèmes d’intérêt pour un public jeune de 12 à 18 ans, valeurs véhiculées et qualité de l’écriture et de la langue.

Réunis en comité, les enseignants jurés ont discuté de chaque titre soumis. Voici quelques commentaires :

Les espions de Dieu : « Remarquable! Thèmes très intéressants pour aborder la poésie engagée. Écriture sensible, émouvante. Un recueil qui permet à l’enseignant d’envisager plusieurs activités pédagogiques. »

Mon père a tué la terre : « Reflète très bien la réalité des familles d’aujourd’hui. Ça porte à réfléchir et à se rendre compte des agissements de chacun. »

L’homme qui détestait le golf : « C’est un récit bref qui présente le côté sombre de tout humain et contient une belle dose d’humour. […] bien ficelé, agréable à lire. »

Le goût des couleurs : « Intrigue bien menée, touchant, valeurs essentielles : cela donne envie d’en connaître plus sur les autres peuples. »

Créée en 1992 et regroupant une centaine de maisons d’édition de langue française, l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL) prône la liberté d'expression, le respect du droit d'auteur et l'accès universel au livre comme support de la connaissance et outil d'apprentissage.

L’AQPF regroupe des professeurs de français et toute personne intéressée à l’enseignement du français ou à la promotion de la langue française et de la culture québécoise. Elle a comme mission première de contribuer, par ses engagements et par ses actions, au développement d'une pédagogie du français de qualité au Québec.

 

Source :
Sylvie Bellemare
Chargée de communication
ANEL
514 273-8130, poste 231 / sbellemare@anel.qc.ca